Adblockers : hausse de 41% d’utilisateurs en 1 an

"Si vous le pouvez soyer premier, si vous ne le pouvez pas, créer un nouveau créneaux dans lequel vous pouvez être premier". Al Ries

« Si vous le pouvez soyer premier, si vous ne le pouvez pas, créer un nouveau créneaux dans lequel vous pouvez être premier ». Al Ries

La forte montée en puissance des adblockers oblige à une remise en question profonde des stratégies pour les annonceurs et le service marketing, les régies et les agences.

Adobe vient de publier son rapport « PageFair and Adobe 2015 Ad Blocking Report » dans lequel il indique qu’en 1 an, le nombre d’internautes utilisant les adblockers a augmenté de 41%.

Les bloqueurs de publicités sont utilisés par plus de 200 millions de personne à travers le monde ce qui représente un manque à gagner de 19,8 Milliards d’euros sur l’année 2015. Le rapport table sur une hausse de 86% de cette perte en 2016 pour atteindre la somme astronomique de 37,2 milliards d’euros.

La France est l’un des pays les plus impacté par le phénomène puisque 27% des internautes utilisent des adblockers versus seulement 9% aux USA.

Le taux de blocage varie de 26,5% pour les sites de gaming à seulement 2,5% pour les sites gouvernementaux.

Ce phénomène remet donc considérablement en cause le modèle des sites gratuits fonctionnant uniquement par la publicité générée sur le site. Cette année pourtant l’investissement publicitaire en ligne se hisse à la seconde place des investissements des annonceurs en France. En 2018, la télévision sera supplantée par le digital au niveau mondial. Les mauvais chiffres annoncés par ce rapport alerte donc fortement les différentes parties se retrouvant dans l’obligation de réagir.

Cette phobie caractérisée des Français pour la publicité digitale ne serait-elle pas issue d’un excès manifeste des différents acteurs de la publicité digitale ? Les formats intrusifs n’ont-ils pas crées cette rébellion des internautes ? Ne faut-il pas opérer un virage à 360° et privilégier la qualité à la quantité ?

Dans un communiqué, l’IAB (Interactive Advertising Bureau, l’organisation regroupant les acteurs de la publicité sur Internet qui développe et détermine notamment les normes) annonce prendre sa part de responsabilité dans la monté en puissance du phénomène et travaille à la mise en place de nouveaux types de publicités «légères, chiffrées, consenties et non-intrusives».

Une stratégie inverse est néanmoins adoptée par certains acteurs qui bloquent l’accès au site pour les internautes utilisant les bloqueurs de publicités. Le dernier en date, Bild.de.

Rappelons que les premiers adblockers pour iphone sont disponible depuis 1 mois alors que le mobile sera, selon toute vraisemblance, le premier support de publicité en 2016. A ce jour, 16% des utilisateurs de téléphone sous Firefox utilisent d’ores et déjà un bloqueur.

En juin 2015, 198 Millions d’adblockers étaient actifs sur desktops.

 

 

 

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
rssyoutube

Nicolas Préteceille

Passionné de marketing digital, d'e-commerce et d'IoT, j'ai rejoint le MBA Responsable E-Business et E-Marketing (MBA MCI) à l'Institut Léonard de Vinci

2 Responses

  1. Daniel dit :

    Les publicités sur le web sont une horreur, et une erreur. Quand elles sont incorporées et légère (et en relation avec le contenu du site), à la limite ok.

    Et tout comme les sites qui refusent les utilisateurs qui ont des adblocker. Je trouve que cette démarche est affreuse. Ce n’est pas à l’utilisateur d’en subir les conséquences. D’ailleurs, un site qui me bloque, car j’utilise un adblocker, eh bien, je le ferme direct. Et je n’y reviendrai surement pas !

    Je crois que la publicité sur le web devra faire d’énormes progès avant d’être accepté par les internautes. En ces temps où on est envahit de pubs, partout (meme dans la vie réelle), eh bien je concois que l’utilisateur qui vient sur le web n’a pas envie d’être perturbé / distrait par encore plus de pub. D’autant plus que si il vient sur un site de e-commerce par exemple, c’est en général pour gagner du temps. Si il doit en perdre avec toutes les pubs…..

    et on la vu également pour certains sites, …..les publicités sont gérées par des régies publicitaires, et parfois, ils arrivent que les pubs soit détournées aux profits de malware/phishing et compagnie…!

    Bref, je suis pour les bloqueurs de pubs !

  1. 9 novembre 2015

    […] Inboud marketing : Créer et partager du contenu utile et pertinent pour attirer vos prospect qualifiés pour qu’ils achètent et les fidéliser. Le bon contenu, au bon endroit, au bon moment, à la bonne personne. Une logique utile et pertinente face à la montée en puissance des adblockers. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

428Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress